L’exposition « Espèces en folie » se déroule au 4ème étage
du 19 décembre 2008 au 30 juin 2009.

Les animaux et les végétaux qui nous entourent, y compris les plantes cultivées, ont parfois des origines très lointaines et peuvent être le résultat d’immigrations anciennes ; ils sont donc, bien souvent, étrangers à la biodiversité originelle.

En réalité notre patrimoine vivant ou, en d’autres termes, notre biodiversité est constitué d’un assemblage d’êtres vivants d’origines multiples et, quelquefois, introduits par l’homme.

Depuis les doryphores « made in USA » qui ont, dans l’immédiate après-guerre (1920), littéralement ravagé les plants de pommes de terre de nos grands-parents, jusqu’aux exubérantes jussies d’Amérique du Sud qui, depuis peu, envahissent la surface de nos rivières et de nos étangs, en passant par nos tristement célèbres ragondins, qui ravagent nos cultures de maïs et minent les berges de nos rivières, nos campagnes sont souvent le théâtre de conflits dus à l’invasion d’espèces étrangères. Celles-ci peuvent nuire à notre environnement, dégrader nos productions agricoles et concurrencer nos espèces autochtones remarquables …

En fait, ces phénomènes d’immigration biologique et d’invasion d’espèces, qui font aujourd’hui couler beaucoup d’encre, existent depuis la nuit des temps.

 

Les documents suivants () ont été conçus pour vous aider à organiser une découverte de l’exposition avec vos élèves. Des renseignements devront être recherchés pendant la visite (panneaux, cartels) ou de retour en classe par une recherche documentaire. Tous ces documents sont regroupés dans un dossier pédagogique disponible à l'accueil du muséum, sur demande.

Modalités de visite :